US Natixis Football : site officiel du club de foot de charenton le pont - footeo

Le leader se rebiffe...par Lil’

15 mars 2011 - 13:51

Depuis début février, le leader vacillait : en effet 2 défaites sur les 4 derniers matchs. Il fallait réagir, surtout dans un match qui nous opposait au deuxième du classement les « Antony Municipaux ».

Tout débute, avant le match, par une causerie de notre gardien, Julito, afin de bien recadrer tout le monde. Puis le match démarre, les deux équipes sont appliquées, Natixis monopolise le ballon et Antony défend courageusement son but.  Le temps passant, les occasions de but se précisent pour Natixis, notamment deux face-à-face perdus par notre avant-centre de choc « la rouille » (nous verrons plus tard qu’il saura se faire pardonner). Puis des frappes bien ajustées de Koen et de Rico, mais qui seront hélas bien captées par le gardien adverse. Loin de se décourager, Natixis continue d’enchaîner les passes et quelques occasions. Puis vers la 20ème minute, la lumière vient de notre défense (comme d’hab’ !) : sur un corner subtilement tiré par notre Gillou (si, si, Gillou peut tirer subtilement), Mat propulse le ballon de la tête dans le but adverse ............. « Ah non ! » me dit-on dans l’oreillette, Mat aurait marqué avec le pied ! Lequel ? Le sien ? Celui d’un adversaire ? Une légende urbaine dit même qu’il aurait marqué grâce à un ongle incarné qui dépassait de sa chaussette et que l’ongle en question serait toujours dans le ballon… Enfin, peu importe, c’est bien Natixis qui mène 1 à 0.  La première mi-temps s’achèvera tranquillement sur ce score.

 

La deuxième mi-temps démarre, toujours sous la domination de Natixis. Le break n’est pas loin, mais Natixis est toujours sous la menace d’un retour de l’équipe d’Antony qui ne lâche rien. Mais vers la 35ème minute, le deuxième but est enfin inscrit par Fab’ la rouille sur sa spéciale : feinte de corps, drible côté gauche, puis patate du gauche au ras du poteau…. Ca y est,  Natixis mène par 2 à 0.  Après ce but, c’est à notre Julito national d’entrer en action et de gagner son duel face à un attaquant adverse et ainsi éviter le retour dans le match de l’équipe d’Antony.

Puis vers la 40ème minute, arrive « THE BUT », tout part de la défense (encore une fois !), Gillou reçoit le ballon l’échange à une touche de balle avec le sergent, la défense adverse ne réagit pas. Koen est alors lancé dans la profondeur côté gauche, il accélère à en décoller la pelouse synthétique comme s’il avait aperçu un tonneau de bière belge au fon du terrain. Il centre de suite du gauche fort à ras de terre devant le but, la rouille se jette et c’est le buuuuuuuuuuuuuuuuuuuut ! 3 à 0 pour Natixis. Une autre description de ce but à aussi été donnée, sous la douche, par deux grands experts du ballon rond (Mat’ et Gillou) :

 

                Mat’ : ca a fait tac, tac, tac, tac, et but !

                Gillou : Euh…. Ah ! Ouais ……. Trop bien !

                Mat’ : Gillou, prête-moi ta savonnette !

La suite de la conversation est censurée ……

 

Reprenons le cours du match, le match est plié, Natixis se créé encore quelques occasions dont un enchainement drible/frappe de notre piche national qui passe (comme dit Gillou) à un poil de c…. du poteau !

Nous sommes vers la 50ème minute, c’est à cet instant qu’intervient le moment ultime, merveilleux : « MON BUT ». Encore sur un corner subtilement tiré par Gillou, je me tente un superbe retourné acrobatique qui finit en pleine lucarne ….. « Ah non ! Réveille-toi Lil’ » me dit-on dans l’oreillette, le but aurait été marqué du nez ….et non en revoyant le ralenti c’est du pied que je propulse le ballon au fond des filets.

                Plus sérieusement, le grand moment du match intervient à 5 minutes de la fin avec le retour de notre Pato. Comme le renard chilien des surfaces qu’il est toujours, il se lance dans des contre-attaques meurtrières …pour l’éclairage du stade. Le cadre, ce sera pour la prochaine fois !

Le match touche à sa fin sur le score de 4 à 0.

                Bon match de toute l’équipe, ca fait du bien d’en planter 4. Et sans en prendre, ce qui ne nous était pas arrivé depuis le match aller en championnat. Pourvu que ça dure !

Commentaires

Staff
patherrada
patherrada 15 mars 2011 21:09

:-)

Staff
julien hubert
julien hubert 15 mars 2011 20:11

on dirait larouille sur la photo :))

Staff
julien hubert
julien hubert 15 mars 2011 17:07

bien joué les mecs

Lapino 15 mars 2011 14:51

C'est bon comme résumé ça !! C'est vivant, on vibre à mesure que l'on découvre la prose ! Excellent Lil' ! Et je confirme les propos, super match de toute l'équipe, chacun a su tirer les leçons des matchs précédents, on a retrouvé notre jeu court et rapide, et en plus un Koen avec du physique, ça change tout !

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 3 Joueurs
  • 1 Supporter

LA CHRONIQUE DE LAHOU : EPISODE II

 

Buterfly Effect

 Vous connaissez l'effet papillon ? C'est lorsqu'une petite chose fait évoluer le futur, change le cours de l'histoire.

 

 Au Foot c’est vrai, les petits détails qui sur le moment paraissent tout à fait anodins peuvent avoir leur importance sur le déroulement d’un match, d’une saison...

Combien de fois avons-nous refait le match dans notre tête ? Dur de trouver le sommeil parfois même !!

Cette année des petites choses font que la vie du club change, influent sur les attitudes, les comportements … pour aboutir à des résultats surprenants.

Il n’y a qu’à demander au coach de nous parler de son casse tête chaque semaine pour faire les compositions.(c’est déjà fait il passera le relais à son adjoint Julien)

Parmi ces petites choses, il y a le terrain !!Stade Henri Guérin théâtre de belles soirées garanties.

On peut sans se vanter dire que nous avons la chance immense de fouler une pelouse certes artificielle mais aux normes des ligues Pro.

Il suffit d’observer le plaisir, la joie à l’échauffement. Le coach nous a même fait jouer une fois à 21h avec une convoc à 19h45, hop une petite demi-heure de plaisir supplémentaireJ, pas de problème nos adversaires aussi sont ravis.

Effet papillon suite !!! Le jeu.

Eh oui, je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que nous avons une équipe qui aime jouer, poser le ballon, pas encore à la manière du Barça mais nos joueurs s’impliquent davantage dans la qualité de passes et du dernier geste. Pour preuve la reconnaissance et les félicitations de nos sympathochs et derniers adversaires !!

Il y en a un qui l’a bien compris : buteur, passeur, défenseur celui qui fait peur aux attaquants adverses, le couloir libre, il s’éclate !!Elu homme du début de saison par ses pairs J parait-il qu’il ne faut pas en faire trop avec lui mais faut bien qu’il assume son nouveau statut !! Pas besoin donc de le citer.

Passons, après un début de saison timide avec un match nul à l’extérieur avec c’est vrai quelques absents de poids, nôtre équipe s’est remise en route rapidement. Les matchs sont physiques, engagés, rythmés, avec peu de temps mort. Les gardiens s’affrontent à distance, les arrêts de classe fusent, le nôtre ? eh bien il ne s’ennuiera pas beaucoup cette année c’est sûr.

Autre effet en chaîne: l’enthousiasme en B

En équipe B, fini les galères des matchs à 7 sans remplaçants, vécus l’an dernier, les embrouilles, la démotivation...

Les joueurs sont convoqués puis sélectionnésJ, les résultats confirment le bon début de saison de l’équipe réserve.

4 matchs dont 3 victoires et une défaite. La bande à Eric, Randy… est partie pour faire une belle saison. Prochain entraînement ?une nouvelle confrontation avec la A, objectif marquer 2 buts J

Allez sur ce je termine sur le dernier effet, c’est le meilleur !! C’est qu’on s’amuse bien. Vivement le tournoi à Barcelone

 A+ Lahou