US Natixis Football : site officiel du club de foot de charenton le pont - footeo

Trêve … de plaisanteries...Par Gillou le Lapino

11 janvier 2011 - 13:24

Le déroulement du match Antony Municipaux v/s Natixis A, raconté par notre latéral Gillou "Pancaro" Le Lapino...

 La trêve hivernale, c’est souvent l’occasion de repartir de zéro. On oublie tout et on recommence. On oublie les mauvais résultats pour les équipes mal classées. On oublie les bonnes performances pour le haut du tableau. Le début de saison Toni-truant de l’US Natixis A, la bonne dynamique de résultats, tout était à refaire, ou presque, après 1 mois et demi de repos forcé.

On avait pu lire ça et là dans la presse spécialisée, que Sylvain n’avait peut-être plus son physique, que Julien et Patricio cachaient des blessures gênantes, que Lilian paniquait dans les grands rendez-vous, que Flo n’était pas en réussite, que Gillou n’avait plus son mordant…

 

Ce match contre Antony Municipaux était une aubaine pour vérifier tous ces points. Une rencontre de gala, contre les leaders, qui avait donné lieu à un match spectaculaire en coupe il y a 2 ans.

 

A l’image de mon texte dont on devine l’issue, le match n’aura pas su garder, ne serait-ce qu’un semblant de suspense… S’agissait-il des critiques lues dans les journaux ? S’agissait-il des révélations croustillantes sur la vie sexuelle de Gillou pendant l’échauffement ? Quelle que soit la cause de leur motivation, nos joueurs sont rentrés dans ce match comme papa dans maman. Et au bout de 15 minutes, l’affaire était déjà pliée : 0-3. Un pressing étouffant, un jeu en une touche de balle déroutant, l’adversaire était à l’agonie et a vite compris ce qui l’attendait. Et tel un gladiateur respecté dans son arène, notre équipe n’aura pas laissé souffrir son rival, et l’a achevé rapidement…

 

Après un premier but de François sur une action collective de toute beauté, avec jeu en triangle, en losange et en quadrilatère, nous allions assister à une mise à mort magnifique. L’action démarre côté gauche, Larouille récupère le ballon et repique au centre puis transmet à Lahou, lequel, en une touche de balle, invente une talonnade aussi réussie qu’improbable, qui arrive dans la course de François.. notre buteur d’un soir ne se fait pas prier et envoie le cuir au fond des filets. Larouille allait aussi y aller de son but perso, d’une belle frappe de l’entrée de la surface. Un petit temps mort, une ou deux actions dangereuses (dont un poteau) d’Antony n’allait pas suffire à déstabiliser notre équipe qui rejoignait la mi-temps tranquillement. Avec le sentiment du devoir accompli ; avec le sentiment d’avoir, encore une fois, sorti un début de match référence.

 

La deuxième période allait être du même acabit, la réussite en moins. Le gardien adverse, valeureux et courageux, allait s’opposer à maintes reprises aux tentatives de nos attaquants déchainés : Lahou, Flo, Sylvain, Larouille… chacun y allait de sa tentative audacieuse pour surprendre le portier, mais rien n’y faisait. Pas bien grave me direz-vous car, même si on ne se met pas à l’abri, notre défense est une forteresse imprenable, dirigée par un Julien impérial. La touche finale allait venir d’un bijou. D’une merveille. D’une délicieuse frappe enroulée sur coup-franc de…oh… pardon… je rêvais encore de ce qui ce serait passé si Sylvain m’avait laissé le frapper. Mais.. il le « sentait bien » ce coup-franc. Dommage.

 

Aller, ne boudons pas notre plaisir, Mat, notre géant, allait catapulter un ballon de la tête dans le petit filet avant que Flo ne débloque son compteur et affiche la joie d’un buteur retrouvé. 4, puis 5… Le coup de sifflet final retentit.

 

Un match disputé dans un super esprit. Les adversaires se serrent la main.. comme une passation de pouvoir. « Natixis prend la tête du classement et assomme les anciens leaders ». Ce serait pas mal ça, pour faire la Une des journaux demain..

 

Trêve de plaisanteries, nous sommes maintenant premiers, nous avons un rôle à assumer.

 

Commentaires

Françoisryu 13 janvier 2011 18:44

Tres très bon captain Gillou ! biz

Staff
Mathieu Le Caignec
Mathieu Le Caignec 11 janvier 2011 19:45

Gillou : si je peux me permettre ! Ton CR est aussi bon que ton match d'hier. Et tout ceci fait sisir

Staff
florian.allais
florian.allais 11 janvier 2011 17:29

Gillou, j'espère que t'as fêté ça en rentrant, ça méritait bien de battre ton record du weekend :)

Staff
lahou
lahou 11 janvier 2011 15:03

oui lilian je pense que nous avons trouver nôtre capitaine. C'était un beau match!! bravo à sylvain pour sa prestation tu as cloturé ta saison de la meilleure maniere:-)

lilian Leroux 11 janvier 2011 14:27

Bon résumé, Gillou : Latérooooooshoooow !!!! La clé du match a été le briefing de Gilles à l'échauffement : c'est le seul footballeur que je connaisse qui motive une équipe en parlant de ses performances sexuelles du week-end ;-))

Staff
patherrada
patherrada 11 janvier 2011 13:39

Je vois que Sylvain est heureusement venu pour vous faire rire.

Staff
julien hubert
julien hubert 11 janvier 2011 13:35

bravo mon gillou il est bon ton compte rendu

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 3 Joueurs
  • 1 Supporter

LA CHRONIQUE DE LAHOU : EPISODE II

 

Buterfly Effect

 Vous connaissez l'effet papillon ? C'est lorsqu'une petite chose fait évoluer le futur, change le cours de l'histoire.

 

 Au Foot c’est vrai, les petits détails qui sur le moment paraissent tout à fait anodins peuvent avoir leur importance sur le déroulement d’un match, d’une saison...

Combien de fois avons-nous refait le match dans notre tête ? Dur de trouver le sommeil parfois même !!

Cette année des petites choses font que la vie du club change, influent sur les attitudes, les comportements … pour aboutir à des résultats surprenants.

Il n’y a qu’à demander au coach de nous parler de son casse tête chaque semaine pour faire les compositions.(c’est déjà fait il passera le relais à son adjoint Julien)

Parmi ces petites choses, il y a le terrain !!Stade Henri Guérin théâtre de belles soirées garanties.

On peut sans se vanter dire que nous avons la chance immense de fouler une pelouse certes artificielle mais aux normes des ligues Pro.

Il suffit d’observer le plaisir, la joie à l’échauffement. Le coach nous a même fait jouer une fois à 21h avec une convoc à 19h45, hop une petite demi-heure de plaisir supplémentaireJ, pas de problème nos adversaires aussi sont ravis.

Effet papillon suite !!! Le jeu.

Eh oui, je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que nous avons une équipe qui aime jouer, poser le ballon, pas encore à la manière du Barça mais nos joueurs s’impliquent davantage dans la qualité de passes et du dernier geste. Pour preuve la reconnaissance et les félicitations de nos sympathochs et derniers adversaires !!

Il y en a un qui l’a bien compris : buteur, passeur, défenseur celui qui fait peur aux attaquants adverses, le couloir libre, il s’éclate !!Elu homme du début de saison par ses pairs J parait-il qu’il ne faut pas en faire trop avec lui mais faut bien qu’il assume son nouveau statut !! Pas besoin donc de le citer.

Passons, après un début de saison timide avec un match nul à l’extérieur avec c’est vrai quelques absents de poids, nôtre équipe s’est remise en route rapidement. Les matchs sont physiques, engagés, rythmés, avec peu de temps mort. Les gardiens s’affrontent à distance, les arrêts de classe fusent, le nôtre ? eh bien il ne s’ennuiera pas beaucoup cette année c’est sûr.

Autre effet en chaîne: l’enthousiasme en B

En équipe B, fini les galères des matchs à 7 sans remplaçants, vécus l’an dernier, les embrouilles, la démotivation...

Les joueurs sont convoqués puis sélectionnésJ, les résultats confirment le bon début de saison de l’équipe réserve.

4 matchs dont 3 victoires et une défaite. La bande à Eric, Randy… est partie pour faire une belle saison. Prochain entraînement ?une nouvelle confrontation avec la A, objectif marquer 2 buts J

Allez sur ce je termine sur le dernier effet, c’est le meilleur !! C’est qu’on s’amuse bien. Vivement le tournoi à Barcelone

 A+ Lahou