US Natixis Football : site officiel du club de foot de charenton le pont - footeo

"Témoin" d'une Victoire...par Pato

24 novembre 2010 - 20:00

Gros match à Charenton entre Natixis A et CSLG Kellermann. Voici le récit d'une nouvelle victoire...

 

 

 

Fais chier je vais prendre mes affaires quand même ; ce ne serait pas réglo, j’ai dit aux gars que je serais là…à 10 ça craint… faudra gérer.

 Ils sont tous là, ahhh je les aime bien ces guss. Ils s’échauffent, c’est cool…je regarde d’un coin de l’œil Kellermann, ils ont l’air costaud, certains athlétiques même. Mais nous c’est du lourd aussi j’ai confiance…on n’a jamais perdu chez nous…on n’a jamais laissé de points chez nous.

Le match démarre, c’est équilibré ; je m’entends crier…encourager…donner quelques consignes, de toutes façons ils savent tous quoi faire. J’ai l’impression en cette première mi-temps que la balance penchera à n’importe quel moment pour nous, pour ces 7 joueurs qui courent et qui croient ; mais à chaque fois que je pense que le match va basculer à notre faveur ; le gardien adverse se charge de rétablir l’équilibre. A tour de Rôle, Lahou, Fab et François tentent de trouver la faille…en face toujours la même et unique réponse : parade-parade et parade.

Putain je suis à l’autre bout du terrain…le gardien me semble immense et le but si petit, minuscule !!! Le gardien de Kellermann est dans un grand soir ? ou peut-être est ce un soir normal pour lui ?. Toujours est-il qu’à la force de leur gardien Kellermann approche de notre but. Première occasion claire pour Kellermann…coup franc; j’entends jules placer son mur…Je sens que ça va frapper direct…missile bien cadré…mais julito repousse avec ses poings ce véritable tir empoisonner de façon impériale…oui les gars désolé !! nous aussi on a un gardien de catégorie.

Ce jeu du chat et de la souris commence à me rendre nerveux, le temps passe…on file droit vers un 0 - 0 à la pause…attend tacle de Fab en milieu de terrain il touche le ballon, l’adversaire tombe…faute?; de ma position il y a tacle mais il reste réglo…la balle atterrit dans les pieds de François qui écarte aussi vite sur Gillou monté comme une fusée sur son côté gauche libre de marque…il enroule sa frappe ; il trompe l’énormissime gardien de Kellermann…il est battu…enfin !..l’équilibre est rompu. La fin de la première mi-temps  ne tardera pas à être sifflée.

Cette fois je suis devant le ballon prêt à faire l’engagement de la deuxième mi-temps…sur la touche je regarde Lahou et Fab…j’ai voulu dire quelques chose….le ballon roulait déjà à nouveau sur le synthétique de Charenton. Premier contrôle..raté…première passe..ratée…première charge sur un adversaire…faute…et oui  ce ne sera pas ce soir, il y des soir comme ça…je le sais..je le savais avant même de rentrer sur le terrain, trop tard de toutes façons, reste plus qu’à courir….la magie viendra d’ailleurs.

Merde à force de déambuler sur le terrain (réveille-toi !!); Kellermann revient, c’est une très bonne équipe…ils ont trouvé la faille. Centre au cœur de la surface et leur attaquant seul  et en excellente position, met la balle de la tête là où seul les agents d’entretient du terrain vont des temps en temps en toute tranquillité ramasser les quelques feuilles mortes qui tombent de ce côté du but où il n’y a pas d’arbres…Julito ne pourra rien faire, 1 par tout.

Presque aussi tôt une nouvelle erreur de positionnement permet à leur attaquant d’affronter face à face Jules…il fait partie des grands gardiens et il le prouve encore une fois ; ouais Jules qu’est ce que j’aime t’avoir dans mon équipe, tu nous garde dans le match…ce sera notre dernière erreur.

Aller on recommence à zéro…François cuit par son excellent travail de récupération sort laissant sa place à Fab…Florian de même pour Lahou. Avec cette config sur le terrain on commence à faire le pressing devant, leur défense s’épuise à essayer de relancer…on a réussi à couper la communication entre la défense et l’attaque. Néanmoins le but viendra d’un corner (encore) bien servit par  « el narigon magico » de la soirée  et d’un coup de tête, aussi puissant qu’incroyable, que notre attaquant d’un 1,70 placera en pleine lucarne, leur excellent gardien n’y pourra rien.

 Kellermann tente sa chance ; ils vont aller chercher le match…malheureusement pour eux on a compris leur manœuvre. Ils ont décidé d’exploiter notre  coté droit de la défense libérant naïvement  notre ailier gauche qui était déjà à ce moment de la rencontre « l’homme du match »… on venait de trouver la faille ! Gilles se faufile et glisse un ballon pour Fab qui n’a plus qu’à fusiller le gardien..le break est fait.

Quelques actions auraient pu alourdir la facture pour Kellermann, cela aurait été injuste vu le déroulement du match,  la victoire est méritée mais notre adversaire était à la hauteur…ils ont fini deuxième l’année dernière et vu leur prestation ce soir, cela ne m’étonne pas…ça promet un beau championnat.

La suite du match passe devant moi comme la fin d’un bon vieux film d’action…j’essaye de suivre ; les gars avaient fait le boulot…je suis content pour eux, pour l’équipe…ce soir je fais ma rétrospection tranquillement dans mon lit au chaud…après tout un soir « sans » quand l’équipe gagne se digère personnellement toujours mieux qu’un soir « sans » quand l’équipe perd…il est tard, je suis fatigué…le sommeil arrive…je ferme les yeux.

Commentaires

Staff
patherrada
patherrada 25 novembre 2010 17:19

je prends note Fab..mais tu sais c'est l'âge aussi..on voit moins bien!!..au fait j'ai voulu sortir une moyenne entre toi et Lahou...il est évident que c'est Lahou qui la fait chuter

FABIEN ROUILLARD 25 novembre 2010 17:16

Je tiens à préciser mon Pat que je fais 1m75,5 !!!! Un peu de respect s'il te plaît

Françoisryu 25 novembre 2010 16:51

Excellent Pato!! Effectivement du Houellebecq coule dans l'encre de ta plume !! Bravo encore à Fab et Gillou :)

Staff
Mathieu Le Caignec
Mathieu Le Caignec 25 novembre 2010 16:28

Excellent. Un mix entre la narratrice de Desperates et le sublissime acteur principal de code quantum.

lilian Leroux 25 novembre 2010 09:16

Beau résumé, Pato. Je le garde pour le lire à mon fils quand il aura du mal à s'endormir ;-)) Plus sérieusement, bravo à toute l'équipe et que surtout on continue dans cet esprit là ....

Staff
patherrada
patherrada 25 novembre 2010 08:21

Au fait c'est quoi ce bordel?? elle est passé ou ta photo de star de film porno des années 70' Lahou?

Arno PICHON 24 novembre 2010 23:11

Bravo Pato C'est beau, cest une une berceuse de résumé.

Staff
lahou
lahou 24 novembre 2010 21:12

Sympa ce CR qui reflète le match cette fois ci et la presta de chacun, c vrai notre gardien a été à la hauteur(une petite sortie sur le but aurait pu être envisagée;-) chapeau aussi aux perf de Fab (beaux buts) et gillou c tt simplement l homme du début de saison ( perso je suis agréablement surpris, urban a été un excellent entrainement avec tt les dribbleurs:-). Et bravo à tte l équipe pour l esprit

Staff
patherrada
patherrada 24 novembre 2010 20:20

merci et de rien, respectivement mon gillou...

Lapino 24 novembre 2010 20:14

Excellent... je ne te connaissais pas ces talents Pato... bien tourné, passionnant et... merci pour le nouveau surnom ! El Narigon...

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 3 Joueurs
  • 1 Supporter

LA CHRONIQUE DE LAHOU : EPISODE II

 

Buterfly Effect

 Vous connaissez l'effet papillon ? C'est lorsqu'une petite chose fait évoluer le futur, change le cours de l'histoire.

 

 Au Foot c’est vrai, les petits détails qui sur le moment paraissent tout à fait anodins peuvent avoir leur importance sur le déroulement d’un match, d’une saison...

Combien de fois avons-nous refait le match dans notre tête ? Dur de trouver le sommeil parfois même !!

Cette année des petites choses font que la vie du club change, influent sur les attitudes, les comportements … pour aboutir à des résultats surprenants.

Il n’y a qu’à demander au coach de nous parler de son casse tête chaque semaine pour faire les compositions.(c’est déjà fait il passera le relais à son adjoint Julien)

Parmi ces petites choses, il y a le terrain !!Stade Henri Guérin théâtre de belles soirées garanties.

On peut sans se vanter dire que nous avons la chance immense de fouler une pelouse certes artificielle mais aux normes des ligues Pro.

Il suffit d’observer le plaisir, la joie à l’échauffement. Le coach nous a même fait jouer une fois à 21h avec une convoc à 19h45, hop une petite demi-heure de plaisir supplémentaireJ, pas de problème nos adversaires aussi sont ravis.

Effet papillon suite !!! Le jeu.

Eh oui, je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que nous avons une équipe qui aime jouer, poser le ballon, pas encore à la manière du Barça mais nos joueurs s’impliquent davantage dans la qualité de passes et du dernier geste. Pour preuve la reconnaissance et les félicitations de nos sympathochs et derniers adversaires !!

Il y en a un qui l’a bien compris : buteur, passeur, défenseur celui qui fait peur aux attaquants adverses, le couloir libre, il s’éclate !!Elu homme du début de saison par ses pairs J parait-il qu’il ne faut pas en faire trop avec lui mais faut bien qu’il assume son nouveau statut !! Pas besoin donc de le citer.

Passons, après un début de saison timide avec un match nul à l’extérieur avec c’est vrai quelques absents de poids, nôtre équipe s’est remise en route rapidement. Les matchs sont physiques, engagés, rythmés, avec peu de temps mort. Les gardiens s’affrontent à distance, les arrêts de classe fusent, le nôtre ? eh bien il ne s’ennuiera pas beaucoup cette année c’est sûr.

Autre effet en chaîne: l’enthousiasme en B

En équipe B, fini les galères des matchs à 7 sans remplaçants, vécus l’an dernier, les embrouilles, la démotivation...

Les joueurs sont convoqués puis sélectionnésJ, les résultats confirment le bon début de saison de l’équipe réserve.

4 matchs dont 3 victoires et une défaite. La bande à Eric, Randy… est partie pour faire une belle saison. Prochain entraînement ?une nouvelle confrontation avec la A, objectif marquer 2 buts J

Allez sur ce je termine sur le dernier effet, c’est le meilleur !! C’est qu’on s’amuse bien. Vivement le tournoi à Barcelone

 A+ Lahou