US Natixis Football : site officiel du club de foot de charenton le pont - footeo

7 à 5 ou 8 contre 6...par Fab la rouile

18 novembre 2010 - 09:47

Voici le résumé du match de lundi dernier; vu par Fab "Memento" La rouille...

 

L’équipe que nous rencontrions ce lundi était une bonne et jeune équipe (il paraitrait même qu’il y avait un joueur né en 1993). Dire que certain de chez nous pourrait être son père, ça me fait froid dans le dos ! D’ailleurs, tu étais où Pat en 93 ? Le match commençe vers 21h après une bonne heure et demi d’échauffement ! Cela aurait pu être le temps minimum pour dérouiller nos articulations mais la raison principale était un coup d’intox de notre captain chilien Patrick : « les gars, il faut gagner du temps, Julien arrive à 21h ». 21h sonne ! Julien arrive en courant, le short et le maillot sous ses vêtements et se jette dans les buts. On peut ENFIN commencer ! Très rapidement nous prenons le match à notre compte. Les passes sont propres et le jeu a du rythme. Très rapidement, celui qui se révélera être notre « passeur du match » (à moins que l’on en découvre un autre dans ces lignes par la suite…), le petit Gilou (vous savez celui qui n’a pas un poil même sur le crâne), dépose le ballon sur la tête du grand Mathieu (à moins que cela ne soit son oreille) : 1 -0. Deux minutes plus tard, nouveau corner de Gilou. Un joueur venu de nulle part jailli au premier poteau et croise sa tête en pleine lucarne opposé! Un but superbe ! Mais quel est ce joueur ? Bah c’est moi, normal! 2-0. Les adversaires sont asphyxiés par le rythme imposé à moins que cela ne soit par les « boîtes » de notre grand stoppeur. Il ne faut pas attendre cinq minutes pour voir de  nouveau un but de l’équipe de Natixis par l’intermédiaire de notre avant centre Lahou  non sans avoir oublié d’écarter la défense de ses « fesses » dixit un défenseur de l’équipe : 3-0 ! Le match est plié me dirait vous ? NON, NON, pourquoi se simplifiez la vie quand on peut se faire des frayeurs ! L’équipe baisse progressivement de rythme et se laisse surprendre sur une contre attaque : 3-1 puis 3-2. Heureusement notre tireur de corner en or (d’ailleurs je le soupçonne d’être resté tout le match au poteau de corner), j’ai nommé Gilou dépose de nouveau la balle dans le paquet pour que Math, par un subtil et gracieux mouvement de tête (arrachant au passage deux têtes adversaires ,dépose le ballon au fond des filets : 4-2 ! A l’abri me direz-vous ? Et bien oui mais c’était sans compter sur une blessure de notre latéral Arnaud et sans compter sur leur 8ème homme subtilement glissé dans nos rangs : Mr Teukap ! Sur un ballon anodin au sein de notre défense, Mr Teukap remet proprement dans l’axe : 4-3. Heureusement nouveau but de Pat qui nous permet de garder cet écart plus que mérité de 2 buts.

 

Mi-temps.

De retour sur le terrain, avec ce petit écart d’un but malgré notre nette domination, nous reprenons le jeu à notre compte. Un effort qui sera récompensé par un but de Lahou (ou de Gilou je ne sais plus mais cela m’étonnerait fort) : 5-3. Réponse de l’équipe adverse qui frise le 100% de réussite ce soir : 5-4. A cet instant, l’équipe adverse commence à monopoliser le ballon. Nous ne sommes pas à l’abri d’un coup de Trafalgar, n’est ce pas Nelson ? Mais une contre attaque rondement menée de notre défense les prend de revers. Débordement de moi-même puis passe en retrait sur Lahou qui décale Sylvain (Mr Teukap, c’est l’Autre) à 15 mètres du but qui ne se pose pas de question. Frappe magnifique, filets transpercés : 6-4 ! Maintenant le match est plié me direz vous de nouveau ? Oui mais c’était encore oublié leur meilleur passeur : Mr Teukap ! Voyant un coéquipier seul à notre entrée de surface, il glisse un ballon sur son meilleur pied offre un but salvateur à l’équipe adverse : 6- 5 ! Plus que 5 minutes à jouer. Il faut le charger les gars ce Teukap et ne pas le laisser jouer, c’est lui le distributeur ! Les enfants sont remontés. Il nous faut absolument nous mettre à l’abri. Sur une nouvelle action collective partie de la défense, Lahou contrôle le ballon en plein axe, fait le ménage autour de lui par une technique dont il a le secret et me décale sur la droite. Frappe croisée : 7-5 ! Le match est fini. Les deux équipes rentrent aux vestiaires pendant que notre cher captain Pat, en se tenant la mâchoire, discute du dernier livre de Michel Houellebecq avec leur avant centre : « Che te dit qu’il le mérite pas son Goncourt moi ! Je vais t’en mettre une chi tu continues »

Félicitation les gars, un bon match mais un peu plus d’efficacité devant et de solidité derrière sont à travailler.

Alors 7-5 ou 8 contre 6 ? J

 

Commentaires

Arno PICHON 23 novembre 2010 23:13

exchellent che compte rendu

Arno PICHON 23 novembre 2010 23:13

exchellent che compte rendu

Staff
patherrada
patherrada 18 novembre 2010 23:00

ok Fab; l'ordre sera rétablit!!

FABIEN ROUILLARD 18 novembre 2010 18:28

Pat, c'est du sabotage !!!! Il est ou le titre de mon résumé ???? Il y avait une subtilité que l'on ne comprenait qu' a la fin du résumé !!! Le titre était " 7 a 5 ou 8 contre 6 ?" Un titre que l'on ne comprend qu'a la fin. Ca sert a quoi de faire une nuit blanche pour trouver un titre subtil si après on nous censure ? Je m'en fout, comme Michel, je finirai par l'avoir le Goncourt !!!

FABIEN ROUILLARD 18 novembre 2010 18:22

Justement Pat, le petit jeune parlait espagnol je crois !!! :-) C'est louche

Staff
patherrada
patherrada 18 novembre 2010 15:08

je tenais à dire qu'en 93 je passais mon BAC!!!!

Staff
lahou
lahou 18 novembre 2010 15:06

l'affiche du film va très bien le texte et son contenu :-) et c drôle

Staff
Mathieu Le Caignec
Mathieu Le Caignec 18 novembre 2010 14:56

Très bon ça et bien marrant encore une fois. J'ai un petit doute sur le score à la mi-temps... mais c'est pas bien grave.

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 2 Dirigeants
  • 3 Joueurs
  • 1 Supporter

LA CHRONIQUE DE LAHOU : EPISODE II

 

Buterfly Effect

 Vous connaissez l'effet papillon ? C'est lorsqu'une petite chose fait évoluer le futur, change le cours de l'histoire.

 

 Au Foot c’est vrai, les petits détails qui sur le moment paraissent tout à fait anodins peuvent avoir leur importance sur le déroulement d’un match, d’une saison...

Combien de fois avons-nous refait le match dans notre tête ? Dur de trouver le sommeil parfois même !!

Cette année des petites choses font que la vie du club change, influent sur les attitudes, les comportements … pour aboutir à des résultats surprenants.

Il n’y a qu’à demander au coach de nous parler de son casse tête chaque semaine pour faire les compositions.(c’est déjà fait il passera le relais à son adjoint Julien)

Parmi ces petites choses, il y a le terrain !!Stade Henri Guérin théâtre de belles soirées garanties.

On peut sans se vanter dire que nous avons la chance immense de fouler une pelouse certes artificielle mais aux normes des ligues Pro.

Il suffit d’observer le plaisir, la joie à l’échauffement. Le coach nous a même fait jouer une fois à 21h avec une convoc à 19h45, hop une petite demi-heure de plaisir supplémentaireJ, pas de problème nos adversaires aussi sont ravis.

Effet papillon suite !!! Le jeu.

Eh oui, je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que nous avons une équipe qui aime jouer, poser le ballon, pas encore à la manière du Barça mais nos joueurs s’impliquent davantage dans la qualité de passes et du dernier geste. Pour preuve la reconnaissance et les félicitations de nos sympathochs et derniers adversaires !!

Il y en a un qui l’a bien compris : buteur, passeur, défenseur celui qui fait peur aux attaquants adverses, le couloir libre, il s’éclate !!Elu homme du début de saison par ses pairs J parait-il qu’il ne faut pas en faire trop avec lui mais faut bien qu’il assume son nouveau statut !! Pas besoin donc de le citer.

Passons, après un début de saison timide avec un match nul à l’extérieur avec c’est vrai quelques absents de poids, nôtre équipe s’est remise en route rapidement. Les matchs sont physiques, engagés, rythmés, avec peu de temps mort. Les gardiens s’affrontent à distance, les arrêts de classe fusent, le nôtre ? eh bien il ne s’ennuiera pas beaucoup cette année c’est sûr.

Autre effet en chaîne: l’enthousiasme en B

En équipe B, fini les galères des matchs à 7 sans remplaçants, vécus l’an dernier, les embrouilles, la démotivation...

Les joueurs sont convoqués puis sélectionnésJ, les résultats confirment le bon début de saison de l’équipe réserve.

4 matchs dont 3 victoires et une défaite. La bande à Eric, Randy… est partie pour faire une belle saison. Prochain entraînement ?une nouvelle confrontation avec la A, objectif marquer 2 buts J

Allez sur ce je termine sur le dernier effet, c’est le meilleur !! C’est qu’on s’amuse bien. Vivement le tournoi à Barcelone

 A+ Lahou